Entretien avec Xogiga, commentateur d’EsportBrosTv

Rêvez-vous de découvrir les coulisses de la ligue ?

La semaine dernière, nous sommes allés à la rencontre d’Emeth, graphiste d’EsportBrosTv (voir l’article). Aujourd’hui nous poursuivons donc notre voyage dans les coulisses à la rencontre des principaux acteurs de ce tournoi !

Pour cette seconde édition, nous accueillons donc Xogiga, commentateur au sein de la ligue !

Photographie de Xogiga prise par Emeth.

Antoine : Bonjour Xogiga ! Pourrais-tu avant d’entrer dans le vif du sujet te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas s’il te plaît ?

Salut Antoine ! Alors je suis Xogiga, plus souvent appelé Xo’. Jeune homme de 22 ans, je suis actuellement commentateur chez EsportBrosTv et parfois streamer dans mon coin.

A : Parle-nous plus en détail de ton rôle au sein de la ligue ! En quoi consiste t-il exactement ?

Et bien comme dit plus haut, je vais surtout commenter des matchs. Tout au long de la semaine on regarde quels matchs sont planifiés, lesquels risquent d’être intéressants et lesquels il vaut mieux mettre en direct ou enregistrer. En tant que commentateurs, on est aussi parfois amenés à accompagner les équipes et veiller au bon suivi des règles. Ça peut rassurer les petites équipes d’avoir un membre du staff auprès d’elles !

Match de Sakura vs Void en Division 1 – Saison 10 commenté par Xogiga et Dimi

Après on reste une petite structure, et tout le monde peut donner son avis sur les overlays proposés par nos graphistes ou proposer ses idées pour améliorer les compétitions.

A : Je vois ! Revenons un peu en arrière, là où tout a commencé pour toi..Pourquoi es-tu devenu commentateur au sein de la ligue ? Quelles ont été tes motivations ?

A titre personnel, j’ai commencé à commenter du Splatoon fin 2015, sur la Wii U. J’étais dans l’organisation des tournois dans la communauté française, et je devais organiser les streams. C’était compliqué à l’époque, il n’y avait pas de mode spectateur intégré au jeu, on devait regarder des streams de joueurs et restream de notre côté. Après environ une année à faire ça, j’étais, je l’avoue, un peu fatigué et je me suis éloigné de cette commu. C’est dans ces eaux-là que s’est formé ebTv. Mais ce n’est qu’une autre année plus tard, à la sortie de Splatoon 2, que j’ai voulu me remettre au commentary. J’ai postulé chez ebTv et j’ai pu peu après commencer à commenter pour la première saison de la ligue. Ensuite j’ai pu faire ça sur des tournois, du showmatch et toutes les saisons de la ligue. J’ai été sur pas mal de FRST, d’ailleurs ! Pour ce qui est de mes motivations, la première est toujours de faire plaisir aux joueurs, et on reçoit parfois des remerciements très gratifiants de la part des participants à la ligue et ce, dans toutes les divisions. Sinon évidemment je m’amuse énormément à faire tout ça, donc c’est que du plus !

A : Comment as-tu appris à commenter ? Hormis l’absence de mode spectateur intégré, as-tu rencontré d’autres difficultés pour bien commenter ?

J’ai fait 7 ans de théâtre amateur, j’imagine que ça a aidé au niveau de la gêne et de l’élocution. Sinon, c’est surtout de l’habitude. Il faut bien configurer le setup, penser aux changements de scène, de score, de couleur des équipes, etc… Il y a plus de boulot qu’il n’y paraît haha. Les difficultés qui suivent le plus souvent viennent du matériel. Soit de la connexion qui défaille, des branchements qui sont un peu mal faits ou même de choses qu’on ne contrôle absolument pas comme Youtube ou Discord, parfois. Et plus rarement des histoires à gérer avec les équipes, mais c’est plus souvent dans l’ordre de l’anecdotique.

A : Quelles sont pour toi les qualités à avoir pour être un bon commentateur et intéresser le public ?

Ah, si je le savais… hahaha. En vérité je pense qu’il y a trois choses vraiment importantes : la hype, l’amusement et être proche du public. Pour transmettre la hype et l’amusement il faut être soi-même hypé et amusé, puis essayer de lire le tchat pour être proche de son public, ça aide toujours à savoir ce qu’ils veulent et capter l’attention. Puis ça peut donner des idées de sujets sur lesquels rebondir !

A : Je vois ! Pour conclure cet interview, si tu avais à donner un conseil à quelqu’un qui désire se lancer en tant que commentateur, quel serait t’il ?

Je ne dirais pas que le plus dur c’est de s’y mettre. Le plus dur pour moi, c’est de s’y tenir. Après, essayer de s’adapter et trouver des points d’amélioration tout en restant fidèle à soi-même. Et faut pas s’en faire, c’est toujours nul au début haha.

A : Voilà qui conclut donc cette interview, merci à toi Xogiga !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *