L’interview de Squidding Good !

Oyez amis calamars et poulpes ! Nous savons que vous attendez avec hâte la saison 12 de la Ligue EBTV alors pour vous aider à patienter, nous sommes allés à la rencontre de Squidding Good, l’une des meilleures équipes françaises mais aussi l’une des plus anciennes !

Présentation

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une rapide présentation de chaque membre qui a participé à l’interview s’impose :

  • Orochi : a rejoint Squidding Good vers novembre 2016, est passé du Proxiblaster sur Splatoon 1 à un rôle support sur Splatoon 2 (N-ZAP 85, Liquidateur junior, etc.)
  • Gekkou : a rejoint Squidding Good vers avril 2017, a pratiquement toujours joué le Rouleau carbone.
  • Porky : l’un des fondateurs de Squidding Good (mars 2016), joueur de Calibre 3000 de longue date mais est passé début 2020 au Compresseur.
  • Fury : a rejoint Squidding Good vers octobre 2017, joueur d’Arroseur léger cétacé.
  • Théo : le petit dernier, a rejoint Squidding Good en octobre 2020 et assure le rôle de backline avec son Concentraceur.

Note : Fury et Théo nous ont rejoint en cours de route et n’ont pas pu intervenir durant la première partie de l’interview.

De gauche à droite : Porky, Nox, Orochi, Fury et Gekkou

Les origines

Comment avez-vous commencé à jouer à Splatoon ?

  • Porky : “J’ai toujours aimé Nintendo depuis que je suis petit et quand la Wii U est sortie, je voulais absolument l’avoir. Ensuite, j’ai tout se suite adoré Splatoon après l’avoir testé à une Paris Games Week et je l’ai acheté par la suite.
  • Gekkou : “J’avais déjà la Wii, donc quand la Wii U est sortie, j’ai suivi. Aussi, je voulais jouer à un jeu de tir, j’ai cherché et je suis tombé sur Splatoon.
  • Orochi : “Moi j’ai acheté la Wii U pour Smash 4 de base. J’ai découvert Splatoon en regardant des vidéos et j’ai fini par l’acheter. Ensuite, c’est grâce à l’Alliance Rainbow (Chaîne Youtube centrée sur les jeux Nintendo) que j’ai découvert le côté compétitif du jeu.

Comment Squidding Good a t-elle été créée ?

  • Porky : “La team s’est créée sur Splat Amino. A la base, c’est Clemy (Membre non-compétitif aujourd’hui) et un pote à lui qui voulaient créer une équipe. Ensuite, Darki (Membre également non-compétitif) et moi on les a rejoint en mars 2016. Personnellement, je les ai trouvés par hasard. Splat Amino était surtout composé d’anglais, on était donc très peu à parler français. Au début, je ne voulais pas les rejoindre parce que j’étais le seul à être S+ (rang maximum sur Splatoon 1) mais comme ils étaient sympas, je l’ai quand même fait. On a participé à notre premier tournoi 2 mois plus tard (le “French Friday” à l’époque) et on s’est fait défoncer.

Squidding Good a-t-elle été crée directement dans un but compétitif ?

  • Porky : “C’était la volonté de Clemy dès le départ en créant la team, c’est lui qui nous a poussé à faire autre chose que des parties privées fun ou des cache-caches.”

L’évolution

Rappelons le, Squidding Good est présente dans la communauté Splatoon depuis mars 2016 : c’est avec ASC, une des plus anciennes équipes françaises. Nous allons donc nous pencher maintenant sur son évolution car en pratiquement 5 ans, il a dû s’en passer des choses !

Que deviennent les autres membres de Squidding Good ?

  • Porky : “On se parle toujours car ça reste nos amis.”
  • Orochi : “Tout le monde est encore sur le serveur Discord de Squidding Good, on est pas du genre à kicker les gens qui ne jouent plus.”
  • skyLex : “En fait vous êtes une bande de potes, ça ne change rien que vous soyez actifs ou pas sur Splatoon ?
  • Porky : “Oui voilà c’est ça, on a des salons réservés pour parler et organiser le côté compétitif mais sinon sur le reste des salons discord, tous les membres peuvent parler.”
  • skyLex : “Et en ce qui concerne Nox et Shad, ils jouent toujours de façon compétitive mais ils sont moins actifs ?
  • Porky : “Shad est actif mais il joue très peu le soir, pour certains tournois ça bloque.”
  • Orochi : “Nox joue beaucoup moins mais à tout moment si on est en situation de crise, il reprend le maillot et il vient nous aider.

Il y a eu une époque où Squidding Good a tenté de faire un second roster, pourquoi et qu’est ce que c’est devenu ?

  • Orochi : “Le problème à la Squidding Good, c’est qu’on a un nombre de joueurs pas agréable pour un seul roster ni pour 2. On a toujours été 6/7 voir 8 joueurs. Pour éviter qu’ils y en aient sur le banc de touche, on a essayé de faire 2 rosters, Squidding Good Veteris (les vétérans) et Squidding Good Irae (les nouveaux). Côté Veteris, tout allait bien vu que ça a toujours été le roster principal mais côté Irae, on avait des problèmes d’inactivité. On a fini par abandonner l’idée.

A propos de joueurs, comment Théo, votre dernier recrutement, a-t-il rejoint la team ?

  • Gekkou : “Je l’ai croisé sur le “Plus Server” (Un serveur discord pour les joueurs compétitifs), je l’ai trouvé sympa et il avait pas d’équipe donc je lui ai proposé de venir.”
  • Orochi : “T’oublies des étapes, c’est aussi parce que tu (Gekkou) allais en prépa !
  • Porky : “Nos disponibilités la semaine devenaient tendues, avec Nox qui arrêtait de jouer et Shad qui ne jouait pas le soir, on se retrouvait avec juste Fury, Orochi et moi d’actifs.”
  • Théo : “Je t’avais envoyé un message privé aussi Porky, pour savoir s’il vous manquait un joueur.”

Abordons maintenant un point important chez Squidding Good quand on parle de leur évolution : les armes. La plupart d’entre vous ont du changer d’arme principale ces derniers mois, pourquoi ?

  • Orochi : “Alors longue histoire … Sur Splatoon 1, on pouvait jouer à peu près ce qu’on aime mais c’était méta (c’est à dire que qu’elles étaient parmi les armes les plus efficaces du jeu), le Proxiblaster, le Calibre 3000, l’Épinceau brosse étaient des armes fortes. Sur Splatoon 2, malgré les gros “nerf” qu’on subit nos armes, on s’était dit que c’était pas grave et qu’on serait quand même forts avec. Personnellement, je trouvais qu’on se limitait pour rien et j’étais prêt à laisser tomber Proxiblaster pour qu’on s’améliore.
  • Porky : “J’ai toujours beaucoup aimé le Calibre 3000 mais on était arrivé à un stade où ça servait à rien du tout dans ce qu’on faisait, on était trop restreint par ce choix.
  • skyLex : “Et vous avez toujours autant de plaisir, même avec d’autres armes ?
  • Orochi : “Bien sûr, parce que ce que j’aime le plus dans la compétition, c’est gagner. C’est pas vraiment le gameplay de mon arme que j’aime mais le rôle que j’ai au sein de la team.
  • Gekkou : “C’est sûr que durant certaines métas, c’était dur de s’amuser avec le Rouleau carbone.”
Porky et son fameux Calibre 3000

On en a parlé tout à l’heure, ça fait bientôt 5 ans que Squidding Good existe, comment êtes-vous arrivés à toujours rester ensemble ? Il n’y a pas eu des moments de doute ?

  • Orochi : “Je trouve qu’on a toujours eu des joueurs relativement matures. Et pour le peu d’embrouilles qu’il y a pu avoir, elles ont toujours été réglées en privé et personne ne partait de l’équipe.
  • Porky : “Avant d’être une équipe, on est des potes. Et même si des fois on a eu des défaites pénibles, on allait pas s’arrêter, ça n’aurait pas résolu le problème. De mon côté il y a juste eu quelques moments de doute sur Splatoon 1, parce qu’on me disait souvent “qu’est ce que tu fais avec eux”, “tu devrais changer” etc … Mais au final ils sont tous devenus fort et nous voilà !
Squidding Good en bande organisée

A l’inverse, quels sont vos plus beaux souvenirs ensemble ?

  • Squidding Good : “On en a plusieurs mais il y en un qui nous a vraiment marqué
  • Porky (avec l’aide des autres membres): “C’était à la Paris Games Week 2018, on était monté sur scène pour la finale d’une session d’un tournoi quotidien contre l’Alliance Rogue. On pensait vraiment se faire défoncer. C’était un Bo3 (première équipe qui gagne 2 manches) et ils ont gagné la première game mais c’était très serré. On a réussi à gagner la deuxième manche de peu, c’était sur Expédition risquée – Chantier Narval et depuis ce jour là, c’est notre map préférée. On a d’ailleurs encore battu récemment l’Alliance Rogue dessus. Sur la denière game, après s’être fait dominer tout le long, on a pris le lead d’un seul point au dernier moment, c’était fou.
  • Orochi : “Il y avait trop de facteurs incroyables : c’était la première fois qu’on voyait Gekkou en vrai, l’Alliance Rogue était invaincue à ce moment là, ils jouaient la méta à fond alors que nous on jouait encore nos vieilles armes, et pour couronner le tout, ils venaient tout juste d’être sacrés champions de France.
  • Squidding Good : “Nos meilleurs souvenirs c’est globalement quand on se rencontre en physique pour jouer des LANs.”
Incroyable remontada de Squidding Good pour aller gagner le match contre l’Alliance Rogue

Est ce que vous avez des équipes rivales ?

  • Porky : “Personnellement, j’en ai 3 en tête. La plus évidente c’est bien évidemment EL Firmament, que ça soit sur Splatoon 1 ou 2, on a toujours eu beaucoup de rivalités avec eux. Ensuite, je pense à ClanLess : vu que c’était des potes à nous, on faisait tout pour les battre. Après, il y a aussi la Konton, une team espagnole contre qui on a toujours eu des matchs qui se finissaient sur la dernière game, c’était toujours très très tendu.
  • Orochi : “Je rajouterais l’équipe de Zolairx, Skiii et Agito (Skillink, Orks, Wrnx, Cooldown). On a beaucoup joué contre eux pour s’entraîner, car c’était une des seules équipes à notre niveau (ni trop haut ni trop bas) et forcément il y a eu une certaine rivalité qui s’est installée.

Comment est ce que vous vous entraînez ?

  • Orochi : “Quand il n’y a pas d’imprévu, on joue ensemble tous les soirs de 21h à 23h contre des équipes qu’on trouve sur le Plus Server.”

L’avenir

Est ce que vous avez des objectifs ?

  • Porky : “Sur le long terme, j’aimerais qu’on continue à progresser et qu’on remporte un jour un tournoi majeur. Mais sur le court terme, l’objectif ça serait de dépasser les quarts de finale des championnats français. En 2017, on a perdu en quarts de finale 3 à 0, en 2018, 3 à 1 et en 2019, 3 à 2. Logiquement on devrait remporter notre prochain quarts de finale 3 à 2.”
  • Orochi : “Mon objectif sur le long terme, ça serait un jour d’aller faire une LAN à l’étranger, comme le Genesis aux USA.”

Si un Splatoon 3 devait sortir : quelles sont vos prédictions sur la sortie du jeu et qu’est ce vous voudriez voir dedans ?

  • Fury : “Moi je pense que ça aurait dû sortir fin 2021/début 2022 mais que le covid l’a repoussé jusqu’en 2023. Et sinon j’aimerais bien voir des patchs du jeu plus souvent.
  • Porky : “Tout simplement un meilleur système de matchs pros.”
  • Orochi *sors une longue liste de sa poche* : “Je voudrais un autre moyen de jouer en ligne que les matchs pros, les matchs classiques et le Salmon Run. Ensuite, j’aimerais qu’on ait une meilleure salle d’entraînement et un mode cinématique pour les vidéos YouTube. Ah et aussi, des spéciaux qui nous demandent autre chose que de juste appuyer sur un bouton, des spéciaux qui ressembleraient plus à ceux de Splatoon 1.”

Pour finir cet entretien : selon vous, que manque t-il à la scène compétitive Splatoon ?

  • Porky : “Je trouve dommage qu’on manque d’équipes stables à l’échelle européenne. J’ai l’impression que pleins d’équipes peuvent se créer mais qu’elles ont vraiment du mal à durer dans le temps.
  • Orochi *sors une deuxième liste* : “Dans la continuité de ce que vient de dire Porky, le fait qu’on ait peu d’équipes fortes qui durent, empêchent la communauté d’avoir des identités, des symboles, contrairement à ce qu’on peut trouver dans des jeux comme Smash Bros Melee où il y a une vraie mythologie. J’aimerais aussi qu’il y ait un peu plus d’entraide et de gentillesse entre les joueurs. Kiver et Wadsm sont de bons exemples, on devrait avoir plus de joueurs comme eux qui créent du contenus compétitifs sur Splatoon.

Le mot de la fin

Un grand merci aux joueurs de Squidding Good d’avoir accepté de répondre à toutes nos questions. On espère que ce genre de contenu vous plaît, n’hésitez pas à donner vos retours.

Quelques liens pratiques si vous souhaitez suivre Squidding Good :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *